Le peintre Gérard Calvet n’est plus
13-03-2017
[Par Michel Marguier - Midi Libre 11 mars 2017]
ml2.jpg








Montpelliérain depuis 1952, il vient de disparaître à 91 ans
Gérard Calvet s’en est allé d’un trait. D’un trait d’artiste, d’un trait d’homme amoureux jusqu’aux derniers des souffles. C’est peu après les obsèques de son épouse qu’il est mort, lundi dernier. À l’âge de 91 ans. Son cœur et sa vie ont lâché prise ensemble.

Né dans l’Aude – à Conilhac-Corbières – le 3 août 1926, il entra à l’École des beaux-arts de Paris après-guerre. Dans la capitale, il côtoya notamment le sculpteur Jean Oudot, avant de venir s’installer à Montpellier en 1952.

Gérard Calvet fut l’un des pionniers du fameux groupe “Montpellier-Sète”, dont François Desnoyer fut le chef de file. Un regard coloré et sensuel sur la vie Peintre figuratif de forte notoriété, il participa à la création de décors et de costumes pour le théâtre, notamment pour le compte du Printemps des comédiens. Il était membre de l’Académie des sciences et lettres de Montpellier. « Il m’arrive de rêver que je peins », aimait-il à dire.

Amoureux des femmes, il posait un regard coloré et sensuel sur la vie. Son aimable silhouette était depuis longtemps devenue familière du quartier de la Babote et Jeu-de-Paume. C’est aux halles Laissac, auprès de la vieille maison Christofoli, qu’il avait pris l’habitude de se procurer fruits et légumes indispensables à ses natures mortes. Il y faisait ses courses comme chacun, avec un petit quelque chose en plus.