moyen-orient_wd.jpg
L'avocat du diable
Jacques Molénat
g_calvet.jpg 
Radar_WD.gifMai 2009
Images de...

Oran
Alger
Philippeville
Constantine
rubriques1.gif

Flux RSS

Le Canal du Midi enfin classé pour être sauvé ? Version imprimable
21-03-2016
[Par Olivier Schlama - Midi Libre 17 mars 2016]
canal_midi_classement.jpg






En tuant les platanes par milliers, le chancre coloré grignote les envoûtantes voûtes végétales qui avaient permis de classer le canal du Midi au patrimoine mondial de l’Unesco.
En tuant les platanes par milliers, le chancre coloré grignote les envoûtantes voûtes végétales qui avaient permis de classer le canal du Midi au patrimoine mondial de l’Unesco. Mais il y a danger plus pressant pour ce canal, creusé sous Louis XIV et reliant Toulouse à Sète. L’ouvrage est sous la menace de l’Unesco elle- même. L’institution réclame à l’État français, qui s’y était engagé dès 2006, des garanties rapides pour protéger les abords de cette voie d’eau parsemée d’écluses historiques, mais aussi de zones commerciales. Il y a un an, une première tentative de classement au titre des sites avait échoué face au refus du monde agricole et de certains des 90 maires de communes traversées. Les aménagements, y compris touristiques, y auraient été quasiment impossibles jusqu’à 2 km à la ronde.

La seule solution pour rassurer l’Unesco serait de classer l’intégralité du canal du Midi au titre des Monuments historiques. C’est la conclusion du rapport que le préfet de l’Aude, Jean-Marc Sabathé, a rendu au préfet de la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, Pascal Mailhos, le 26 janvier. Ce nouveau label générerait une zone tampon de 500 mètres de part et d’autre du canal où aucune construction ne serait autorisée. De nombreux maires ne décolèrent pas. L’enjeu est majeur pour cette destination touristique majeure, fréquentée par plus de 2,5 millions de touristes par an.

Enfin, le rapport du préfet de l’Aude propose que la gestion du canal ne soit plus confiée exclusivement à VNF (Voies navigable de France) mais à un groupement d’intérêt public, confié à un haut fonctionnaire et rassemblant État, Région et départements... préfet de la région a réagi hier : «Les propositions du rapport remis par le préfet Sabathé restent à ce stade des hypothèses de travail et n’ont pas donné lieu à des décisions », expliquait Pascal Mailhos, ce mercredi dans un communiqué. «Le travail de concertation avec les élus permettra de prendre des décisions sur les suites à donner à la procédure de classement des abords au titre des sites dans les prochaines semaines, a-t-il poursuivi (...) L’ambition autour du canal du Midi, emblème de la nouvelle région, est globale et partenariale. Elle intègre une composante de valorisation économique et touristique de ce patrimoine commun. L’ensemble sera intégré dans le plan de gestion du canal, en cours d’élaboration, et se poursuivra tout au long de l’année 2016», année des 350 ans du canal du Midi.

 
< Précédent   Suivant >