moyen-orient_wd.jpg
L'avocat du diable
Jacques Molénat
g_calvet.jpg 
Radar_WD.gifMai 2009
Images de...

Oran
Alger
Philippeville
Constantine
rubriques1.gif

Flux RSS

Le sacrifice des platanes du canal du Midi Version imprimable
29-07-2011
[Par Delphine de Mallevoüe - Le Figaro 27 juillet 2011]
canal_mid_gc.jpg






Peinture de Gérard Calvet


Frappés de maladie, 42.000 arbres de la voie classée au patrimoine de l'Unesco risquent l'abattage. 
Ombres tutélaires d'un patrimoine séculaire, les 42.000 platanes qui bordent les quelque 239 km du canal du Midi vont être sacrifiés. Rongée depuis 2006 par un mal incurable répondant au nom de Ceratocystis platani, la voûte arborée fait aujourd'hui l'objet de plans d'abattage et de campagnes de replantation par les pouvoirs publics pour tenter de sauver son classement au patrimoine de l'humanité, décidé par l'Unesco en 1996.canal_mid_gc2.jpg
Emblématique de l'ouvrage de Pierre Paul de Riquet, réalisé sous le règne de Louis XIV entre 1666 et 1681, elle encadrait jusqu'alors cette voie navigable appréciée des touristes, qui relie la Garonne à la mer Méditerranée. Construit pour développer le commerce du blé, ce sentier d'eau est l'un des plus anciens canaux d'Europe encore en fonctionnement. D'abord nommé Canal royal en Languedoc, il est rebaptisé par les révolutionnaires canal du Midi en 1789. Ses contemporains le considèrent alors comme le plus grand chantier du XVIIe siècle.
canal_mid_gc3.jpgAvec une telle dimension historique et patrimoniale, une majesté qui frappe encore l'œil et la mémoire des nouvelles générations, la suppression de cette architecture végétale suscite émoi et inquiétude. Chez les amoureux de la nature mais aussi et surtout chez les élus locaux, qui craignent des conséquences touristiques et un déclassement par l'Unesco, même s'il ne semble «pas à l'ordre du jour» selon le ministère de l'Écologie. Interpellé sur le sujet alors qu'il était mardi à Agde, dans l'Hérault, le président de la République a assuré que le gouvernement s'associerait aux élus locaux pour «sauver» le canal du Midi, un «patrimoine exceptionnel». «C'est un grand malheur et je vais demander à Frédéric Lefebvre et Nathalie Kosciusko-Morizet de vous recevoir», a promis Nicolas Sarkozy à Agnès Jullian, vice-présidente de la région Languedoc-Roussillon.canal_midi.jpg




    
 Pour aller plus loin

 ♦
pdf "Ce ne sera plus le même canal"

 ♦ pdf "Cest un véritable crève-coeur"

 ♦ pdf "Comment les hommes diffusent le champignon

 
< Précédent   Suivant >